Présente les rues d’aix.com ANCIENNES FAMILLES CELEBRITES LOCALES ANCIENNES AUBERGES CONOTATIONS THERMALES ANCIENS METIERS RAP/BATIMENTS RAPPORT RELIGION NOMS DIVERS ACCUEIL L’histoire de + 200 rues d’Aix en Provence NOUVEAUX QUARTIERS INDEX K/Z INDEX A/J Le DocteurJean-Philippe HENDRIKS nouvelle version enrichie LIENS LIENS DECI1811/1878 2 octobre 2021 Le jeu

ancienne madeleine     annonerie vieille     aumône vieille     bellegarde    l’école     fonderie     glacière

Hôtel de ville       opéra       plan       université       verrerie       trois ormeaux     

Appelée ainsi après que l’on y a planté trois de ces arbres. Durant le Moyen-âge, c’était l’endroit où se trouvait le marché aux légumes.

Les ormeaux qui bordaient aussi certains cours supportaient mal le climat et disparurent. Sur cette place, ils furent tout d’abord remplacés par des platanes. Aujourd’hui, ce sont des érables qui décorent ... la Place des Trois Ormeaux.

Le saviez-vous ?

En 1524, un paysan fut pendu à un de ces ormeaux pour avoir refusé de crier « vive Bourbon ! », mais « vive la France ! » par le viguier de PRATS, sympathisant de CHARLES-QUINT. La légende prétend que l’arbre mourut ensuite ...

À voir :

La jolie Fontaine des Trois Ormeaux qui se trouve au centre de cette place depuis 1632 sous la protection de la Vierge Marie qui trône au coin de cette place.





So called after three of these trees were planted there. During the Middle Ages, this was where the vegetable market was located.

The abalone trees which also bordered certain courtyards did not tolerate the climate well and disappeared. In this square, they were first replaced by plane trees. Today, maple trees decorate ... the Place des Trois Ormeaux.

Did you know ?

In 1524, a peasant was hanged from one of these abalones for refusing to cry "Vive Bourbon !”, But “long live France !” by de PRATS, sympathizer of CHARLES-QUINT. Legend has it that the tree then died ...

To see :

The pretty Fontaine des Trois Ormeaux which has been in the center of this square since 1632 under the protection of the Virgin Mary who sits at the corner of this square.