Présente les rues d’aix.com ANCIENNES FAMILLES CELEBRITES LOCALES ANCIENNES AUBERGES CONOTATIONS THERMALES ANCIENS METIERS RAP/BATIMENTS RAPPORT RELIGION NOMS DIVERS ACCUEIL L’histoire de + 200 rues d’Aix en Provence NOUVEAUX QUARTIERS INDEX K/Z INDEX A/J Le DocteurJean-Philippe HENDRIKS nouvelle version enrichie LIENS LIENS DECI1811/1878 2 octobre 2021 Le jeu ARC24JUIL1879.1

Jean ESPARIAT est né à Aix le 17 septembre 1747.

Avocat de formation, il est le premier maire élu d’Aix, du 10 février au 11 novembre 1790. Il se distingue pendant son mandat par un « acte héroïque » en s’imposant dans un conflit né entre un régiment patriotique en garnison à Marseille et le régiment royaliste stationné à Aix. Le 25 mai, les premiers quittent Marseille pour en découdre avec les seconds. Informé de cette confrontation imminente, Jean ESPARIAT se met au milieu des opposants, au risque de sa vie, et à force de compromis, il parvient à éviter un bain de sang. Député des Bouches-du-Rhône, en 1804, il est décoré par NAPOLÉON de la Légion d’honneur. En 1811, il devient procureur général de la Justice criminelle des Bouches-du-Rhône. 

Jean ESPARIAT meurt dans sa maison qu’il occupait Rue du TRÉSOR, le 14 janvier 1827, à l’âge de 79 ans.

Remarque d’odonymie :

Contrairement à l’avis émis lors des délibérations Jean ESPARIAT ne donnera pas son nom à la Rue du TRÉSOR où il vécut mais bien à la rue adjacente GRAND(E) SAINT-ESPRIT, qui est elle-même le résultat de la fusion des rues des AUBERGES, des FABRES et des SALINS. Celle-ci étant nettement plus longue, devons-nous y voir un désir de reconnaissance amplifié à l’égard de ce maire de la part du Conseil municipal de 1879 ?

À voir :

L'Église du Saint-Esprit avec sa forme rectangulaire particulière et son décor dépouillé. Elle est l'église aixoise dédiée aux étudiants et aux pèlerins.


Jean ESPARIAT was born in Aix on September 17, 1747.

A lawyer by training, he was the first elected mayor of Aix, from February 10 to November 11, 1790. He distinguished himself during his mandate by a "heroic act" by winning in a conflict born between a patriotic regiment in garrison in Marseille and the royalist regiment stationed in Aix. On May 25, the former left Marseille to do battle with the latter. Informed of this imminent confrontation, Jean ESPARIAT puts himself in the midst of opponents, at the risk of his life, and by dint of compromise, he manages to avoid a bloodbath. Member of the Bouches-du-Rhône, in 1804, he was decorated by NAPOLEON I with the Legion of Honor. In 1811, he became Attorney General of Criminal Justice of Bouches-du-Rhône.

Jean ESPARIAT died in his house in Rue du TRÉSOR on January 14, 1827, at the age of 79.

Odonymy note:

Contrary to the opinion expressed during the deliberations, Jean ESPARIAT will not give his name to the Rue du TRÉSOR where he lived but to the adjacent street GRAND (E) SAINT-ESPRIT, which is itself the result of the merger of the streets AUBERGES, FABRES and SALINS. This being much longer, should we see in it a desire for amplified recognition towards this mayor on the part of the City Council of 1879?

To see :

The Church of the Holy Spirit with its particular rectangular shape and its uncluttered decor. It is the Aix church dedicated to students and pilgrims.