Présente les rues d’aix.com ANCIENNES FAMILLES CELEBRITES LOCALES ANCIENNES AUBERGES CONOTATIONS THERMALES ANCIENS METIERS RAP/BATIMENTS RAPPORT RELIGION NOMS DIVERS ACCUEIL L’histoire de + 200 rues d’Aix en Provence NOUVEAUX QUARTIERS INDEX K/Z INDEX A/J Le DocteurJean-Philippe HENDRIKS nouvelle version enrichie LIENS LIENS DECI1811/1878 2 octobre 2021 Le jeu

Giuseppe VERDI est né le 10 octobre 1813, à Roncole en Italie.

Son père est aubergiste et détecte en son fils un talent musical. Il l’inscrit alors dans plusieurs écoles de musique. Ses professeurs trouvent que le jeune Giuseppe est un pianiste limité d’un point de vue technique et l’encouragent plutôt à la composition d’opéras.

Entre 1838 et 1840, Giuseppe VERDI perd ses deux enfants, nés en 1837 et 1838, puis sa femme, Margherita. Tous les trois meurent de la tuberculose. En 1841, MERELLI, le directeur de la Scala de Milan, encourage VERDI qui ne veut plus composer. Il lui propose une copie d’un libretto de SOLERA : VERDI créera « Nabucco » qui connaîtra un succès inouï à Milan, puis dans toute l’Europe : cet opéra lui assurera sa réputation de compositeur de talent.

Au final, Giuseppe VERDI a composé vingt-huit opéras, dont « Rigoletto » (1851), « La Traviata » (1854) et « Aida » (1871).

De façon anecdotique, Giuseppe VERDI, bien malgré lui, devient un allié de CAVOUR et de GARIBALDI, qui veulent créer la nation d’Italie en la libérant du joug autrichien. L’air de « Va, Pensiero », chœur des esclaves dans l’opéra « Nabucco », sera chanté par les Italiens, criant « Viva Verdi ! ». Les murs sont recouverts de « Viva Verdi ! » Ce que les Autrichiens ne savent pas, c’est que le nom de Verdi est l’acronyme de « Vittorio Emanuele Re Di Italia ». Après la victoire des Piémontais contre les Autrichiens, Victor-Emmanuel II devient le premier roi de l’Italie unie le 17 mars 1861.

Giuseppe VERDI meurt d’une attaque le 27 janvier 1901, à Milan, à l’âge de 87 ans.





Giuseppe VERDI was born on October 10, 1813, in Roncole in Italy.

His father is an innkeeper and detects in his son a musical talent. He then enrolled him in several music schools. His teachers find the young Giuseppe to be a technically limited pianist and instead encourage him to compose operas.

Between 1838 and 1840, Giuseppe VERDI lost his two children, born in 1837 and 1838, then his wife, Margherita. All three die of tuberculosis. In 1841, MERELLI, the director of La Scala in Milan, encouraged VERDI who no longer wanted to compose. He offered him a copy of a SOLERA libretto: VERDI premiered "Nabucco" which would be an incredible success in Milan, then throughout Europe: this opera would ensure him his reputation as a talented composer.

In the end, Giuseppe VERDI composed twenty-eight operas, including “Rigoletto” (1851), “La Traviata” (1854) and “Aida” (1871).

Anecdotally, Giuseppe VERDI, despite himself, becomes an ally of CAVOUR and GARIBALDI, who want to create the nation of Italy by freeing it from the Austrian yoke. The aria of "Va, Pensiero", choir of slaves in the opera "Nabucco", will be sung by the Italians, shouting "Viva Verdi !" ". The walls are covered with “Viva Verdi !” What the Austrians don’t know is that Verdi’s name stands for “Vittorio Emanuele Re Di Italia”. After the victory of the Piedmontese against the Austrians, Victor Emmanuel II became the first king of united Italy on March 17, 1861.

Giuseppe VERDI died of an attack on January 27, 1901, in Milan, at the age of 87.