Présente les rues d’aix.com ANCIENNES FAMILLES CELEBRITES LOCALES ANCIENNES AUBERGES CONOTATIONS THERMALES ANCIENS METIERS RAP/BATIMENTS RAPPORT RELIGION NOMS DIVERS L’histoire de + 200 rues d’AIX-EN-PROVENCE NOUVEAUX QUARTIERS INDEX K/Z nouvelle version enrichie LIENS Christian.aixois L’œuvre du  Docteur Jean-Philippe HENDRIKS Nous racontent ACCUEIL DECI1811/1878 INDEX A/J ARCH.MARTYR DE LA

Lors de la Seconde Guerre mondiale (1940-1945), les Français qui prirent les armes contre les soldats allemands dès l’armistice signée par le Maréchal PÉTAIN furent considérés comme des résistants par les uns et comme des terroristes par l'ennemi allemand et les collaborationnistes français.

Lorsque les résistants furent arrêtés, ne bénéficiant pas du statut de prisonniers et considérés comme terroristes, ils furent torturés avant d'être fusillés. D'où le qualificatif « martyrs » associé au nom de « résistance ».

À voir :

Le Palais de l’Archevêché converti en Musée des Tapisseries et des Costumes d’Opéra avec sa cour où se déroule chaque année depuis 1948 le festival d’art lyrique.












During the Second World War (1940-1945), the French who took up arms against the German soldiers from the armistice signed by Marshal PÉTAIN were considered as resistance by some and as terrorists by the German enemy and the French collaborationists.

When the resistance fighters were arrested, not enjoying the status of prisoners and considered terrorists, they were tortured before being shot. Hence the qualifier "MARTYRS" associated with the name "RESISTANCE".

To see :

The Archbishop's Palace converted into a Museum of Tapestries and Opera Costumes with its courtyard where the lyric art festival has been held every year since 1948.