Présente les rues d’aix.com ANCIENNES FAMILLES CELEBRITES LOCALES ANCIENNES AUBERGES CONOTATIONS THERMALES ANCIENS METIERS RAP/BATIMENTS RAPPORT RELIGION NOMS DIVERS ACCUEIL L’histoire de + 200 rues d’Aix en Provence NOUVEAUX QUARTIERS INDEX K/Z INDEX A/J Le DocteurJean-Philippe HENDRIKS nouvelle version enrichie LIENS LIENS DECI1811/1878 2 octobre 2021 Le jeu ARCH BRIAND1+11JUIL1938

Jean JAURÈS est né à Castres (Tarn) le 3 septembre 1859.

Il étudie le journalisme et l’Histoire avant de se passionner pour la politique. Il est élu député républicain de 1885 à 1889. Il devient le premier politicien social-démocrate élu à la tête du Parti socialiste français. Il crée un parti unique : la S.F.I.O. (Section Française de l’Internationale Ouvrière). En parallèle, il est journaliste, codirecteur du journal « La Petite République » et sera avec Émile ZOLA un des défenseurs du capitaine Alfred DREYFUS, dont l’affaire fut un scandale politique qui divisera la France en deux camps. 

En 1904, Jean JAURÈS fonde le journal « L’Humanité », qui deviendra l’organe officiel du Parti communiste français à partir de 1920. En tant que pacifiste militant, il s’attire l’hostilité des milieux nationalistes.

Jean JAURÈS est assassiné dans le café du Croissant à Paris par Raoul VILLAIN le 31 juillet 1914, la veille du déclenchement de la Première Guerre mondiale. Il n’avait que 54 ans. Dix ans plus tard, ses cendres seront transférées au Panthéon.

À voir :

À l’angle avec le Cours SEXTIUS : la Tourreluque, tour du rempart du XIVe siècle. Elle a servi de poudrière avant que celle-ci ne soit transférée à l’extérieur de la ville.





Jean JAURÈS was born in Castres (Tarn) on September 3, 1859.

He studied journalism and history before becoming passionate about politics. He was elected Republican deputy from 1885 to 1889. He became the first Social Democratic politician elected at the head of the French Socialist Party. He created a single party: the S.F.I.O. (French section of the Workers' International). At the same time, he is a journalist, co-director of the newspaper "La Petite République" and will be, with Émile ZOLA, one of the defenders of Captain Alfred DREYFUS, whose affair was a political scandal which will divide France in two. encampments.

In 1904, Jean JAURÈS founded the newspaper “L'Humanité”, which became the official organ of the French Communist Party from 1920. A pacifist militant, he attracted hostility from nationalist circles.

Jean JAURÈS was assassinated at the Café du Croissant in Paris by Raoul VILLAIN on July 31, 1914, the day before the outbreak of the First World War. He was only 54 years old. Ten years later, his ashes will be transferred to the Pantheon.

To see :

At the corner of Cours SEXTIUS : the Tourreluque, tower of the 14th century rampart. It served as a powder keg before being moved out of town.