Présente les rues d’aix.com ANCIENNES FAMILLES CELEBRITES LOCALES ANCIENNES AUBERGES CONOTATIONS THERMALES ANCIENS METIERS RAP/BATIMENTS RAPPORT RELIGION NOMS DIVERS ACCUEIL L’histoire de + 200 rues d’Aix en Provence NOUVEAUX QUARTIERS INDEX K/Z INDEX A/J Le DocteurJean-Philippe HENDRIKS nouvelle version enrichie LIENS LIENS DECI1811/1878 2 octobre 2021 Le jeu ARCH MALHERBE1+ 18MARS1932

François de MALHERBE est né à Caen (Normandie) en 1555.

Issu d’une famille noble, il fréquente les facultés de droit à Paris, Bâle et Heidelberg. Il abandonne ses études car sa passion pour l’écriture le conduit à accepter d’être le secrétaire du Duc HENRI d’Angoulême. Lorsque celui-ci devient gouverneur de Provence, il le suit et décide de s’installer à Aix dans la Rue COURTEISSADE de 1577 à 1586 puis de 1594 à 1605.

Le 1er octobre 1581, il épouse l’Aixoise Madeleine de CORIOLIS.

Durant ses séjours dans la Ville d’Aix, François de MALHERBE se lie d’amitié avec Jean de La CÉPÈDE et Nicolas Fabri de PEIRESC. Mais, son meilleur ami restera François Du Périer pour lequel il récrira un ancien poème à la mort de sa fille le 8 août 1596 :

« Mais elle était du monde où les plus belles choses ont le pire destin. Et rose, elle a vécu ce que vivent les roses, l’espace d’un matin ... »

Ce poème Consolation à Du Périer reste son œuvre principale.

MALHERBE est considéré comme un grammairien des poètes, préférant une technique d’écriture impeccable aux élans de la sensibilité. Il fut un des premiers poètes provençaux à écrire en langue française.

Tour à tour, le Roi HENRI IV, puis sa femme Marie de Médicis, puis leur fils LOUIS XIII, le nommèrent poète officiel de la Cour.

Une année après la mort en duel du seul fils qui lui restait, François de MALHERBE s’éteint le 16 octobre 1628 à Paris, à l’âge de 73 ans.

Réflexion d’odonymie :

À trois reprises, le 10 juillet 1879, le 25 janvier 1886 et le 24 avril 1929, le conseil municipal de la Ville tenta d’attribuer le nom de MALHERBE à la Rue COURTEISSADE.

Beaucoup pensent que la Rue DUPERIER fut baptisée en l’honneur de l’ami de MALHERBE. Il n’en est rien vu que cette rue devrait porter le prénom de Scipion, fils de François DUPÉRIER.



François de MALHERBE was born in Caen (Normandy) in 1555.

Coming from a noble family, he attended law schools in Paris, Basel and Heidelberg. He abandoned his studies because his passion for writing led him to accept being the secretary of Duke HENRI of Angoulême. When he became governor of Provence, he followed him and decided to settle in Aix in Rue COURTEISSADE from 1577 to 1586 and then from 1594 to 1605.

On October 1, 1581, he married the Aixoise Madeleine de CORIOLIS.

During his stays in the City of Aix, François de MALHERBE befriended Jean de La CÉPÈDE and Nicolas Fabri de PEIRESC. But, his best friend will remain François Du Périer for whom he will rewrite an old poem on the death of his daughter on August 8, 1596:

“But she was from the world where the most beautiful things have the worst fate. And rose, she experienced what roses go through, for the space of one morning ... "

This poem Consolation à Du Périer remains his main work.

MALHERBE is considered a grammarian of poets, preferring impeccable writing technique to outbursts of sensitivity. He was one of the first Provençal poets to write in the French language.

In turn, King HENRI IV, then his wife Marie de MÉDECIS, then their son LOUIS XIII, appointed him official poet of the Court.

A year after the death of his only remaining son in a duel, François de MALHERBE passed away on October 16, 1628 in Paris, at the age of 73.

Odonymy reflection :

On three occasions, on July 10, 1879, January 25, 1886, and April 24, 1929, the City's municipal council attempted to assign the name MALHERBE to Rue COURTEISSADE.

Many believe that Rue DUPERIER was named in honor of MALHERBE's friend, François. It is not seen that this street should bear the first name of Scipion, son of François DUPÉRIER.