Présente les rues d’aix.com ANCIENNES FAMILLES CELEBRITES LOCALES ANCIENNES AUBERGES CONOTATIONS THERMALES ANCIENS METIERS RAP/BATIMENTS RAPPORT RELIGION NOMS DIVERS ACCUEIL L’histoire de + 200 rues d’Aix en Provence NOUVEAUX QUARTIERS INDEX K/Z INDEX A/J Le DocteurJean-Philippe HENDRIKS nouvelle version enrichie LIENS LIENS DECI1811/1878 2 octobre 2021 Le jeu ARC MERINDOL1 ET+09MAI1894

André Clément BRESSIER est né Rue de l’OPÉRA, le 5 septembre 1766.

Après des études classiques, il se met au service de l’Empereur NAPOLÉON BONAPARTE pour collecter les impôts en Italie. Dès 1806, à l’âge de 40 ans, il séjournera successivement à Turin, Livourne et Sienne.

A la chute du premier Empire en 1815, il revient en France et devient le directeur des domaines à Agen, puis, dès 1821, à Dijon.

C’est dans cette ville, capitale de la Bourgogne, qu’il va acquérir sa notoriété en écrivant des fables et des contes. Ses fables furent populaires, fortement appréciées et souvent comparées à celles écrites par le plus illustre des fabulistes qu’était Jean de LA FONTAINE.

André Clément fut membre de l’Académie des sciences, des belles lettres et des arts de Dijon et sera décoré de la Légion d’honneur pour l’ensemble de son œuvre en 1827.

En 1846, il prend sa retraite et suit son fils à Paris.

André Clément BRESSIER meurt le 16 septembre 1849, à l’âge de 83 ans.

Voici une de ses fables parlant d’un jeune enfant, blessé par les épines d’un houx, qui raconte à son père sa mésaventure en pleurant :

L’enfant : « Ce maudit arbrisseau de dards tout hérissé, dans ce joli bosquet devrait-il trouver place ? A quoi sert-il ? A piquer les passants ? »

Son père : « A donner quelquefois des leçons de prudence et à vous prouver, mon fils, par votre expérience, qu’il faut s’éloigner des méchants. »

À voir à la Bibliothèque Méjanes :

Son Recueil de Fables publié en 1828.




André Clément BRESSIER was born Rue de l'OPÉRA on September 5, 1766.

After classical studies, he put himself at the service of the Emperor NAPOLEON BONAPARTE to collect taxes in Italy. From 1806, at the age of 40, he stayed successively in Turin, Livorno and Siena.

When the First Empire fell in 1815, he returned to France and became the director of estates in Agen, then, from 1821, in Dijon.

It is in this city, capital of Burgundy, that he will acquire his notoriety by writing fables and tales. His fables were popular, highly appreciated and often compared to those written by the most illustrious of the fabulists, Jean de LA FONTAINE.

André Clément was a member of the Académie des sciences, des belles lettres et des arts de Dijon and was awarded the Legion of Honor for all of his work in 1827.

In 1846, he retired and followed his son to Paris.

André Clément BRESSIER died on September 16, 1849, at the age of 83.

Here is one of his fables about a young child, wounded by the thorns of a holly, who tells his father about his mishap, crying:

Child: "Should that damn spiky shrub of darters find a place in this pretty grove? What is it used for ? To sting passers-by? "

His father: "Sometimes giving lessons in prudence and proving to you, my son, by your experience, that you should stay away from the bad guys. "

To see at the Méjanes Library:

His Collection of Fables published in 1828.